Articles dans des revues scientifiques spécialisées

Copresence is a Problematic Resource for Leisure Mobility One Hub, Multiple Passenger Experiences on a Sunday Evening Return Trip - Nacima Baron and Ali Hasan

This paper analyzes copresenœ patterns among travellers in a suburban station. The authors investigate how tourists and other travellers experience physicaily and socially the spaœs of public transport. ln a first part, a field stndy is introduced after a multidisciplinary theoretical background (sociology, geography, ethnology of stations). It h elps selecting the best moment to develop the methodology, that is, the moment in whlch the diversity of nsers and behavionrs is maximized. In a second part, two field results are presented: first, Snnday aftemoon as being the best moment to observe copresenœ, and second, the configuration of social interaction as obeying a dnalistic structure. A third part questions the opposition between the experienœ of copresenœ as being a polite and distant coexistence among some nsers and a much warmer interaction among others. The explanation for such a divide lays first in the nneqnal mobility skills tourists and non-tourists may mobilize and, second, this opposition seems connected to the constrnction of a mobile community identity in the long term. Lien vers la revue

Who killed Barcelona's high speed station promises ? infrastructure political capture, scaling narratives and the urban fabric - Nacima Baron

The paper explores the economics and politics of megaproject failure in Spain. Taking Barcelona's high-speed station as a case study, it demonstrates that, rather than a victim of austerity policies, this project was much more the hostage of a struggle between national, regional and city scales, representations and policy narratives. After introducing the debate on the promise and disillusionment around high-speed stations, the discussion highlights three stages in the project timeline. It shows the station’s unstable position in high-speed network planning from the early 90s to the 2000s. It describes the competing geostrategic perspectives between Madrid and Catalonia that halted the project during the 2008-2014 crisis. And it recounts how, since 2015, local stakeholders have reaffirmed their commitment to the completion of the station, but have failed to integrate it with new trends and processes of urban renovation.  Eurogeography Journal, 10 1 Article (à télécharger)

Les politiques de mobilité urbaine en Europe après la crise : adaptations et innovations Nacima Baron (dir) 2019

© N. Baron
© N. Baron

Les hommes politiques somment le système de mobilité, façonné à l’époque moderne par les révolutions énergétique et industrielle, de se réformer. Pas une journée sans qu’ils n’évoquent la nocivité de l’automobile, la congestion des transports collectifs, les bienfaits de la marche ou du vélo ... Leurs discours abordent toute une série de menaces, dont l’« ubérisation » et, par-delà, l’émergence d’un techno-pouvoir néolibéral fondé sur la donnée et la surveillance, ou bien ils abordent une collection d’opportunités, quand ils associent par le mot et l’image mobilité décarbonée et urbanité apaisée. Ces sujets sont mis à l’agenda à partir d’une évidence, tant la mobilité est une préoccupation omniprésente dans la vie quotidienne des citadins, mais aussi à partir d’argumentaires plus implicites : la mobilité obsède le politique parce que la transformation des manières de bouger est sans doute une métaphore de la Transition, entendue comme mise en mouvement des consciences et des énergies - Revue Belgeo - En savoir plus

Bike mobilities, democratic revival and the local fix Valencia, from corruption epicentre to Mediterranean cycle capital Nacima Baron, 2019

© Ajuntament de Valencia (Servici de Transport | Circulacio)
© Ajuntament de Valencia (Servici de Transport | Circulacio)

Cet article analyse les stratégies locales associées au lancement de politiques vélos dans les villes d'Europe du sud. Il articule des concepts et méthodes de la géographie avec des travaux relevant de l'étude des politiques de la durabilité, en vue d'éclairer les spécificités de la transition mobilitaire dans le contexte méditerranéen. En s'appuyant sur le cas de Valencia, il montre que l'urbanisme tactique est utilisé pour mettre à l'agenda les mobilités durables. Ceci justifie et incarne un changement dans la manière dont la politique municipale est conçue et mise en œuvre après une décennie de crise. Les mobilités durables matérialisent et spatialisent, sous des formes variées, des valeurs démocratiques au sein de l'espace public. Par conséquent l'article étudie les stratégies utilisées pour marquer le territoire urbain avec des infrastructures (partie 1); il révèle la construction d'un espace discursif qui polarise le débat local (partie 2); il décrit la réintégration symbolique de Valencia dans un réseau de villes de référence (partie 3). Cependant une telle stratégie ne crée pas effectivement un nouveau modèle de ville méditerranéenne amie du vélo, parce qu'elle ne modifie pas encore suffisamment ni la structure urbaine, ni les représentations sociales qui sous-tendent les pratiques de déplacement habituelles. Revue Belgeo, vol 4 - En savoir plus